Le Professeur

Artiste chorégraphique, interprète et pédagogue, Julia Blumberg a dirigé et mis en scène plusieurs compagnies de danse parmi lesquelles la compagnie Les Mécaniques Cintrées à Epinal, la compagnie Mophato Dance Theatre au Botswana, la compagnie Les Demont’Tutus à Paris. Elle les présente dans des concours de renommée européenne et internationale. Ainsi, elle obtient un 3e prix au concours européen de danse de Chaville avec la compagnie LAD en 2016 et en 2006, un 1er prix au Concours international chorégraphique jazz de Florence avec la compagnie Les Demont’Tutus.  

 

Sa carrière d’interprète se développe dans plusieurs compagnies dont la diversité vient nourrir sa créativité et son éclectisme. Elle participe à de nombreuses tournées en Europe et en Russie avec la compagnie TDM et Synospie, en Guyane avec Tatoo. Elle poursuit sa formation en participant régulièrement à des stages internationaux aux Etats unis et en Europe. Sa formation dans les écoles Alvin  Ailey et Martha Graham lui ont permis d’aborder les techniques Horton et Graham.

 

La rencontre et le travail au Botswana avec la compagnie Mophato Dance Theater et son chorégraphe Andrew Kola est un moment fondateur dans sa carrière. La philosophie et le lien à la terre de la culture botswanaise l’invite à explorer une perception très corporelle et ancrée du rythme, du son et à remettre en perspective son appréhension européenne de la danse. Ce qui la conduit naturellement à poursuivre ses recherches dans ce sens en participant à un stage sur la technique Gaga développée par le chorégraphe israélien Ohad Naharin, dépassant l’idée de technique chorégraphique pour se diriger davantage vers un langage du mouvement centré sur le corps et ses limites comme transmetteurs d’authenticité.

 

Son master en danse thérapie et psychopédagogie lui permet d’appréhender différents publics polyhandicapés, psychotiques, autistes et d’inscrire son travail dans une autre dimension thérapeutique et altruiste. Bien plus que la recherche d’une partition chorégraphique, la danse-thérapie permet ici de libérer les patients de leurs blocages physiques et psychologiques.

Dans une liberté encadrée, elle fait naître chez ces patients sans référence technique une expression brute et authentique leur permettant ainsi de renforcer l’estime de soi.

 

 

Depuis 2014, elle enseigne à l’école de danse LAD de Dompaire. Titulaire du DE de danse option jazz, intuitive, créative et exigeante, elle sait mettre sa pédagogie et ses compétences au service de tous les publics mais aussi à tous les âges réunissant ainsi dans ses cours des danseurs amateurs de 2 ans et ½ à plus de 60 ans. Jury de baccalauréat option danse depuis 2018, elle travaille régulièrement avec un public scolaire (lycée Claude Gellée, groupe scolaire Victor Hugo à Epinal).

 

Elle attache une grande importance au jeu, à l’expérimentation individuelle des enfants pour permettre à chacun de découvrir par lui-même et d’accéder à la compréhension du mouvement et du langage du corps. En accompagnant chaque élève, quel qu’il soit, elle cherche à faire émerger de chaque individu l’expression de ce qu’il est par le mouvement. Pour elle, la danse offre la possibilité à l’individu de se construire et de s’épanouir au sein du collectif.

 

Chaque année, elle donne la possibilité à tous ses élèves de se produire dans un spectacle ambitieux rassemblant les classes de danse autour d’un thème original. La mise en scène alliant vidéos et musiques créées pour l’occasion font de ces spectacles des créations artistiques dépassant la simple représentation de fin d’année.

Photos : Nicolas Billion